Dominique Wolton
image 2

Incommunication

L’incommunication n’est pas tant l’échec, temporaire ou chronique, d’une situation de communication que son horizon : les malentendus, l’incompréhension mutuelle, les quiproquos, autant que les désaccords, sont constitutifs des processus de communication, relançant les interactions incessantes qui caractérisent toute communication humaine ou technique. Ce sont les difficultés mêmes de la communication humaine qui impliquent qu’elle se relance sans cesse, fondant au bout d’un moment les conditions d’une négociation, sorte d’arbitrage temporaire entre des logiques contradictoires.
Plus il y a de communication, avec ou sans technique, plus il y a de négociations et d’arbitrages temporaires. S’opposant à l’impérialisme technique, la notion d’incommunication permet de rappeler la réalité de la tour de Babel à l’opposé du rêve du village global, où tous, grâce à l’omniprésence des techniques, se comprendraient.


Suivant → ← Précédent
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0