Dominique Wolton
image 2
« Le village global technique ne crée pas la communication globale. Il est une prouesse technique, non une réalité humaine. »
DW, Abondance et gratuité, pourquoi faire et jusqu’où ? , Revue Hermès n° 57, 2010

Espace public, commun et politique

La notion d’espace public, théorisée par Emmanuel Kant et popularisée par Jürgen Habermas, est au cœur du fonctionnement démocratique. Elle désigne la sphère intermédiaire qui s’est constituée, au moment des Lumières, entre la société civile et l’État permettant à l’opinion publique de se constituer par l’échange de discours plus ou moins raisonnables et contradictoires sur les problèmes d’intérêts généraux.
Il s’agit d’un espace symbolique qui requiert du temps pour se former, un vocabulaire, des valeurs communes et une reconnaissance mutuelle des légitimités. On ne décrète pas l’existence d’un espace public comme on organise des élections, on en constate l’existence qui atteste de la réalité d’une démocratie en action.

Avec la démocratie de masse, cet espace s’élargit considérablement, en termes de nombre de sujets, de débats, d’acteurs et de moyens de s’exprimer (médias, sondages, Internet, manifestations…).

Trois types d’espace peuvent être distingués :

• l’espace commun : est à la fois physique, défini par un territoire, et symbolique, défini par réseaux de solidarité et d’échanges, notamment par le commerce pour compenser l’hétérogénéité des langues ;

• l’espace public est au départ physique, celui de la rue, de la place, du commerce et des échanges avant de se dématérialiser à partir des XVIe et XVIIe siècles avec la séparation du sacré et du temporel et la progressive reconnaissance du statut de la personne et de l’individu face à la monarchie et au clergé ; l’espace public est devenu l’espace symbolique où s’opposent, et se répondent, les discours pour la plupart contradictoires, tenus par les différents acteurs politiques, sociaux, religieux, culturels, intellectuels, composant une société ;

• l’espace politique où il ne s’agit pas seulement d’informer, discuter, délibérer, mais aussi de décider et d’agir. Il est directement lié au pouvoir.


Suivant → ← Précédent
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0