Dominique Wolton
image 2
« Les libertaires d’Internet ne gênent nullement les industriels d’Internet, ils en sont la meilleure vitrine. »
DW, Europe : agriculture et communication, même combat, Le Monde, 14 avril 2001

Culture et niveaux culturels

En français, la culture renvoie à l’idée de création, d’œuvre d’art et donc de patrimoine. Le sens allemand est proche de l’idée de civilisation et intègre au patrimoine les valeurs, les représentations et les symboles. Le sens anglosaxon est plus anthropologique et prend en compte les manières de vivre et les savoirs quotidiens. La culture n’est jamais statique.

On peut distinguer quatre formes de culture. À l’opposition classique entre culture d’élite et culture populaire, liée aux milieux populaires, se sont rajoutés deux niveaux supplémentaires :

• La culture moyenne, grand public (musique, cinéma, publicité, médias, voyages, télévision, mode, styles de vie et de consommation), apparue avec la démocratisation, la généralisation de l’éducation et des loisirs, et les politiques culturelles avec les grands musées, les fêtes du patrimoine, la fête de la musique…

• Les cultures spécifiques, liées à la société individualiste de masse, qui souhaitent se distinguer autant de la culture moyenne que de la culture populaire (féminisme, régionalisme, homosexualité, etc.).

Ces quatre formes de culture cohabitent et s’interpénètrent, grâce aux médias et aux débats, polémiques dans l’espace public. Une bonne partie de la population est « multiculturelle », au sens où chacun appartient successivement, et même simultanément, à plusieurs de ces formes de culture. Cela constitue une grande différence par rapport à la situation antérieure où chacun avait tendance, sauf pour l’immigration, à rester dans son milieu culturel.


Suivant → ← Précédent
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0